Imprimer
Ces deux films restent à identifier et tout relevé d'indices nous aidera à le faire.
These two films have yet to be identified and any clues will help us to do so.

 

 Pour voir les films / para ver las películas / to see the movies / um die Filme zu sehen ► CLIC

 

 Après recherches, ce que je sais et ce qu'il nous reste à identifier.

Nach Untersuchungen steht hier was Ich Kenne und was noch zu identifizieren bleibt.

 Si je me fie à la présentation effectuée par les Archives Départementales des Alpes Maritimes (AD06 référence 29AV0054), il s'agirait d'une bobine de 8mn 57 secondes au format Pathé-Baby (9,5mm). Sans aucune indication, les Archives l'ont indexé comme film touristique tout en le reliant au dépôt Henri Portier (192J...).

Il aurait été déposé en 2008 (date du dépôt principal après inventaire, du fonds rassemblé par Henri Portier), mais traité ultérieurement, avec le fonds Charlotte Audureau, pour regrouper les films Pathé-Baby. Une chose m'étonne : je n'ai retrouvé nulle mention de ces films par Henri Portier, mais il pouvait s'agir d'un dépôt tardif. Dans le fonds que nous avons retrouvé, ce n'était pas le seul film dépourvu d'indications de provenance.

En travaillant à la restauration de cette numérisation, il m'est apparu qu'on avait mis bout à bout plusieurs bobines. Il n'y a eu aucun montage, aucune trace de collures autres que celles reliant le contenu de plusieurs bobineaux. La première partie, jusqu'au rocher supportant un élément de ruine, correspond à une rencontre alors que la seconde est un voyage, une promenade en voiture dans les rues de Berlin, une escapade peut-être vers Magdebourg (à confirmer), un retour dans Berlin pour finir dans la ville de Leipzig. Rien ne prouve que ces deux films sont dans l'ordre chronologique. Ils peuvent avoir été inversés lorsqu'ils ont été collés ensemble.

Ce qui m'a conduit avant tout à séparer en deux films, c'est que dans le second on ne coupe plus les têtes. Ce ne serait donc pas la même personne qui filme. Dans la restauration que j'en ai effectuée, j'ai opéré des arrêts sur image de manière à permettre une meilleure identification des personnes ou la sauvegarde d'un plan trop court. De nombreux plans étant sous-exposés, j'ai procédé à un léger étalonnage sans modifier l'ordre des rushes.

Nach der Vorstellung des regionalen Archivenbüro (06 NIzza)(AD06 référence 29AV0054),händelt es sich um ein Rollfilm 8 Minuten 57 Sekunden Pathé-Baby (9,5mm). Ohne weitere Anweisungen wurde es registriert als touristischer Film im Henri Portier Fund ( 192J)

Dieser Film soll im Jahre 2008 abgegeben worden sein (Datum am dem der PortierFund nach Inventar deponiert wurde) . Der Film war später mit anderen Filmen des Audureau Hinterlegung zusammengestellt.Etwas selsames : Henri Portier gibt keine Information darüber, vielleicht weil es später gegeben wurde. Es gibt im Portier Fund andere Filme ohne Hinweise.

Als ich diesen Film restaurierte, schient es mir, dass mehrere Rollfilme zusammen verbunden wurden. Keine Montage, keine Klebspurren.

Der erste Teil bis zum Felsen mit Ruinen entspricht der Zeit eines Treffens. Der zweite Teil ist eine Reise im Wagen durch Berlin, vielleicht auch nach Margburg (zu bestätigen). Die Reise führt dann nach Berlin zurück und beendet sich in Leipzig. Sine die Filme kronologisch oder umgekehrt ? Sie sind vielleicht andersum verbunden worden.

Was führte mich diese Filme in zwei Teilen zu unterscheiden ist eine technike Feststellung : im zweiten Film kann man die Köpfe sehen, in den ertem nicht !

Zwei veschiedenen Personnen hätten die Filme gedreht..

In dieser neuen Filmevorstellung, habe Ich Videostandbilder gemacht, damit man leichter die Personnen erkennen kann. Viele Aufnahmen waren schlecht beleuchtet. Ich habe eine kleine Eichung gemacht ohne die Reihe der Rushes zu ändern.

Des indices que je pense avoir relevés et qui ne demandent qu'à être validés ou corrigés.

La datation.

Tenues vestimentaires, vélos, poules blanches, le repas (pain, vin et bière), le soubassement des maisons, volets aux fenêtres et parc automobile nous permettent de situer l'ensemble en Allemagne dans les années 1930. J'ai recherché photos et films de cette époque, ce qui m'a permis d'identifier un certain nombre de monuments quasi avec certitude. Dans le doute je me suis abstenu. Le rocher supportant une ruine pourrait se situer vers Magdebourg, mais il reste à identifier. Avec ce lieu nous pourrons trouver l'origine de ces films.

Je situe le film entre 1928 et 1932.

1928 à cause d'une intuition qui me fait supposer que ce film vient réellement du mouvement Freinet. Sinon pourquoi les "archivistes" de notre mouvement l'auraient-ils conservé ? Le film se termine à Leipzig, sur un plan qui présente le mémorial de la bataille internationale contre Napoléon en 1813. On pense à un clin d'oeil politique qui nous met sur la voie d'un événement fondamental dans l'histoire du mouvement des Imprimeurs : le congrès de l'Internationale des Travailleurs de l'Éducation (ITE) qui a eu lieu dans cette ville en avril 1928. Cette intuition vient d'être confirmée par Peter Jakob.

Pourquoi la limite de 1932. Parce qu'on ne trouve aucune croix gammée sur les monuments ou dans les rues à l'exception de celle visible dans Leipzig, sans intention manifeste puisque c'est filmé à la volée depuis l'autobus. Les élections ayant lieu le 20 mai, ce drapeau placé sur le toit de ce que j'ai identifié comme étant le Tribunal Fédéral de Leipzig, correspondrait à la campagne électorale.

 

Die Hinweise die Ich bemerkt habe, die aber bestätigt oder Korrikiert werden sollen

Zu datieren:

Bekleidung der Leute, Fahräder, weissen Hühne, das Essen (Brot, Wein, Bier), Grundmauer der Haüser, Fensterladen, die Autos, das alles lässt an den 1930 Jahren denken. Ich habe mehrere Filme und Fotos dieser Epoche gesucht so dass Ich einige Denkmähler identifiezieren konnte. Der Felsen mit Ruinen findet sich vielleicht in der Nähen von Margburg. Aber wo ? Es würde uns helfen zu wissen wovon diese Filme Kommen.

Ich datiere den Film zwichen 1928 und 1932.

1928, weil Ich vermute dass er wirklich aus der Freinetbewegung kommt. Sonst, warum die »Archiware » unsere Gruppe diese Filme behalten hätten ?

Der Film beendet sich in Leipzig vor dem Denkmal der Schlacht gegen Napoleon im 1813. Ein politischer Augenwink zu der Kongresse der Internationale der Ausbildungarbeiter (ITE), die in Leipzig am 28 April 1928 stattfand. Dieser Vorgefühl ist von Peter Jakob bestätigt.

Warum das Datieren endet sich im Jahre 1932 ? Weil man keine Hakenkreuze weder auf Denkmähler noch in en Strassen findet mit der Ausnahme von einer die man in Leipzig sehen kann. Es wurde per Zufall gefilmt. Dieser hakenkreuz flog auf dem Dach von dem

Die Flage die auf dem Dach des Bundesgericht steht, ist da für die nächsten Wahlen die am 20 mai stattfinden.

Ce que nous savons par ailleurs parmi les événements relatés conservés dans les archives du mouvement Freinet français.

Freinet se rend au congrès de l'Internationale des Travailleurs de l'Enseignement (ITE) qui se tient à Leipzig en avril 1928. On sait qu'il y a présenté une exposition préparée par les Imprimeurs. Il enseigne et ne dispose donc que de peu de temps pour participer. Le trajet normal semble être Nice-Berlin en train (avec changements de gares) et trajet en autobus ou voiture* jusqu'à Leipzig.

Le 10/05/1928, R. Grossman écrit à Élise depuis Berlin-Charlottenbourg, qu'ils sont très contents d'apprendre de cette dernière qu'elle était ravie de son séjour à Berlin chez eux. Elle est invitée à revenir, mais cette fois, avec son mari. Cela laisse supposer qu'Élise a séjourné seule à Berlin après la rencontre de l'ITE et y a retrouvé les personnes intéressées par l'imprimerie présentée par Freinet.

Le 25/05/1928, C'est Meta Kraus-Fessel qui annonce à Élise qu'elle part pour Nice où elle sera hébergée par Madeleine Faraut. Avec Élise, elles se sont rencontrées à Leipzig et entretiendront une correspondance régulière. Nous avons une photo d'elle de cette époque : fait-elle partie du premier groupe filmé ? Elle ne parle pas de ce trajet ni de film dans les lettres que nous avons retrouvées*.

Le 4 juin 1928 c'est Alice Rund qui écrit à Élise depuis Berlin, qui elle aussi était à Leipzig. Elle a l'intention de venir au Bar-sur-Loup en juillet 1928.

A en croire ces lettres si Freinet est passé par Berlin pour se rendre à Leipzig, il n'y a pas séjourné. A-t-il pris ce bus, ou cette voiture ? Il n'est pas filmé, mais est-il assez connu de ces voyageurs qui ne se filment pas entre eux pendant le trajet ? Il n'est pas présent dans le groupe réduit du premier film.

Ce sont trois personnes allemandes avec qui les échanges semblent réguliers après la rencontre de Leipzig, même si nous n'avons retrouvé que quelques lettres. Trois personnes qui ont pu faire ce film en se rendant au congrès de l'ITE. Qui auraient pu en faire don à un correspondant français.

Was wir bescheidwissen uver die verschiedene Erreignisse nach dem französichen Archiven.

Im April 1928, nam Freinet an die ITE teil. Er hat eine Aufstellung über die Drückerei gezeigt. Als Lehrer, hat er wenig Ferien und er fährt anscheinend nach Berlin mit dem Zug und mit im Buss nach Leipzig.

Am 10 Mai 1928, schreibt R Grossman Elise von Berlin Charlottenburg, dass et sich freuet dass Elise einen angenhemen Aufenthatl in Berlin verbracht hat. Es kann bedeuten, dass Elise allein nach Berlin gefahren ist und dass sir dort Leute getroffen hat die für die Drückerei interessiert wurden.

Am 25 Mai 1928, schreibt Meta Krauss-Fessel, dass sie nach Nizza fährt wo sie bei Madeleine Faraut wohnt. Sie hat Elise in Leipzig an der ITE Kongresse getroffen und sie schreiben sich regelmässig. Wir haben keine Foto von ihr aus diese Zeit, sie ist nicht im Film. Sie spricht nicht davon.

Am 4 Juni 1928, schreibt Alice Rund an Elise, dass sir auch in Leipzig war. Sie möchte nach Bar sur Loup im Juli 1928 fahren.

Es scheint als ob C Freinet nicht lange in Berlin geblieben ist nur um zu steigen nach Leipzig. ; War es in dem Bus des Filmes ? Man sieht ihn nirgenswo.

Drei Personen haben also regelmässige Kontakten mit Elise und Celestin Freinet . Hat eine von denen diesen Film gedreht ?

Wer hat diesen Film gegeben und an wem  in Frankreich?

Qui sont ces personnes que l'on voit dans le premier film ?

Voir les documents placés ci-dessous. Un document espagnol fournit la liste des intervenants (tout n'a pas été traduit en français) et nous dit que les organisateurs se sont réunis trois jours avant la date à Leipzig. Sont-ils dans la ville ou dans un village alentour ? Si le film retrouvé correspond à cela il a été tourné après la visite de Berlin et situe la réunion dans un paysage de Saxe. Les environs de Rochlitz ?

Tout repose sur l'identification des personnes filmées. Peter Jakob pense qu'on peut reconnaître Meta Kraus et Carl Rössger. Herbert (cf. Peter Jakob) croit reconnaître également Meta Kraus et Siegfried Bernfeld*.

Wer sind die Personnen im esten Film ?

Bitte kucken Sie die Dokumenten dahunten an

Eine spanische Unterlage gibt die Liste der Teilnehmer und bestätigt das die Veranstählter sich drei tage lang getroffen haben bevor die Kongresse in Leipzig beginnt.

Sind Sie in Leipzig oder in den Umgebungen ?

Wenn diese zwei Filme zu dieser Zeit gemacht wurden , dann welche ist der este ?

Jetzt, hängt alles von der Indentifiziering der Leuter von dem Film.

Peter Jakob denkt an Meta Kraus und an Carl Rössger.

Le voyage Berlin-Leipzig*.

Herbet (cf. Peter Jakob) qui découvre ces deux films émet l'hypothèse qu'ils ont été filmés par Freinet. Il est vraisemblable qu'il soit passé par Berlin, mais les courriers ci-dessus tendent à démontrer qu'il n'y a pas séjourné. Il n'a pas pu disposer du temps nécessaire pour participer à la rencontre filmée dans le premier CM. 

Herbert ajoute que parmi les gens: Siegfried Bernfeld est là, il était un ami, partenaire de Meta Krauss, qui est également dans l’image. Il a présenté comme Freinet une conférence à Leipzig. Quant à Meta Kraus, elle s’était lié d’amitié avec Élise Freinet. elles étaient devenues des âmes sœurs comme camarades communistes.

Mm : je souhaiterais identifier à coup sûr Meta Kraus et Siegfried Bernfeld dans les portraits, extraits du premier film, placés ci-dessous. [inconnu n°5 ?]

 

Madeleine Freinet, Élise et Célestin Freinet. Souvenirs de notre vie (1896-1940.

Medeleine écrit que le voyage étant payé, cela a permis à Élise d'accompagner Freinet. Elle ne dit pas par où ils sont passés. Ils étaient très chargés de documents et en ont laissé sur place. Élise retrouve Meta Kraus à Leipzig. Elle l'avait connue à Paris en 1925 lorsqu'elle étudiait la gravure, avant de connaître Freinet. Après la rencontre, les vacances étant terminées, Freinet retourne au Bar-sur-Loup, tandis qu'Élise qui n'a pas encore de poste d'enseignement accompagne Meta à Berlin. Meta lui fait rencontrer Siegfried son ancien mari, Maritje, Fritz, Liberty, Alice Rund, Sandoz e tun certain nombre d'artistes de leurs amis. au retour elle s'arrête à Paris "chez ses amis Hermitte".

Mm

 

 

Intervenants Allemands : Auslaender, Fritz (Berlin) - Bernfeld, Siegfried (Berlin) - Brauner (Leipzig) - Döring, Max, Ellrich, Karl - Friedrich - Hartig - Jensen, Otto (Gera-Tinz) - Krauss-Fessel, Meta - Hierl, Ernst - Hommes, Edith (Hambourg) - Rôssger, Carl (Gotha) - Ruge, Erwin (Berlin) - Schrappel - Schiemann, Hedwig Clara (Peter Jakob) - Sothmann (Gotha) - Winkelmann, Frieda - ? (Hamburg)

Secrétaire général : Vernochet, Léon -

Présence de Georges Cogniot

Freinet et Élise

 

ATTENTION : La partie en français ci-dessus a été légèrement réajustée en fonction de nouvelles recherches. Les modifications n'ont pas encore été traduites.

Les lieux / die Räumlichkeiten

 

 

 

Les personnes / Das Volk

    

Meta Kraus-Fessel

 Inconnu / unknown 1

Inconnu / unknown 2 

Inconnu / unknown 3

 Inconnue / unknown 4

Inconnu / unknown 5

 

Inconnu / unknown 6

 Inconnue / unknown 7

 

Inconnue / unknown 8

Inconnue / unknown 9 

 

Siegfried Bernfeld

 

 Georges Cogniot - 1952


 

 

 

Compléments :

Proposé par Michel :

http://filosofia.org/urss/ite/index.htm

https://www.democratisation-scolaire.fr/spip.php?article8

Compte rendu des expositions et du cinéma par Freinet dans le numéro 39 de l'École Émancipée (3 juin 1928). CLIC.

Proposés par Peter Jakob :

Présentation [Vortrag von] Carl Rössen proposée par [vorgeschlagen von] Peter Jakob CLIC.

https://de.wikipedia.org/wiki/Reichstagswahl_1928

Complément sur l'ITE dans les "documents historiques" ► CLIC

Internationale der Bildungs-Arbeiter 1928 Leibzig

Proposé par Gabi :

http://periodicos.uem.br/ojs/index.php/rbhe/article/view/38530/20061

https://freineturuguay.wordpress.com/2020/04/30/la-internacional-de-trabajadores-de-ensenanza-tras-las-huellas-de-freinet-en-uruguay-ii/

 

Aidez-nous. La moindre remarque me permettra de corriger cette présentation et d'approcher la vérité.

Biete Helfen sie uns. Die kleinste Bemmerkung erlaubt uns die heutige Vostellung zu verbessern.

La maquette des films étant conservée, toute modification dans ces deux films restera possible.

Die Filme Entwurfe sind immer noch vorhanden, wir können sie verrändern.

Michel 22/04/2020 - [Mireilles Übersetzung]

 

 

 

 

Catégorie parente: Rencontres
Catégorie : Autres rencontres
Affichages : 2075